Faire un don Agir avec nous Services de l’ESAT
Fermer
A - A +

actualitésL'Apei de Lens à l'heure du déconfinement

 

Lens, le 18 Mai 2020


Lettre aux familles


Le 20 Avril dernier nous nous adressions à vous pour vous indiquer que face au Covid-19, notre association s’était adaptée et avait pu garantir la sécurité de tous tout en maintenant avec chacun le lien qui nous unit.

Depuis, le cap a été maintenu. L’Apei n’a pratiquement pas été touchée. Nous n’avons recensé aucun cas dans nos foyers, ce qui était notre plus grande crainte tant le risque de transmission au sein de chacun d’entre eux était important. Quelques cas connus parmi les personnes maintenues au domicile, leurs proches ou les salariés de l’association sont tous en voie de guérison.

Certes, une part de la circulation du virus est incontrôlable et nous avons eu la chance d’y avoir échappé. Mais tout ce qui a pu être contrôlé l’a été et nous avons pu compter sur une mobilisation sans faille de nos professionnels et des équipes de direction. Tout en garantissant la sécurité dans un contexte inédit et parfois anxiogène, ils ont adapté leurs pratiques, inventé de nouvelles réponses, se sont totalement investis. Souvent, à juste titre, nous les avons vu inquiets, mais ils n’ont jamais failli. Qu’ils en soient infiniment remerciés.

Malgré les possibilités offertes par les nouvelles technologies, rien ne remplace pourtant le contact humain et nous savons que vous avez parfois ressenti des frustrations.

Dans le même temps, vous étiez nombreux à la maison avec votre enfant (jeune ou moins jeune), mobilisés par votre sécurité ou celle de vos proches. Votre situation personnelle engendrait pour vous encore moins de liberté que les mesures décidées par le gouvernement. Cet accompagnement, vous l’avez assuré 24/24 h alternant bons moments, doutes et difficultés sur lesquels il est bien difficile de mettre des mots. Même si le lien a été maintenu, vous avez subi le déficit d’accompagnement engendré par cette situation. Vous ne pouvez pas proposer tout ce que les professionnels réalisent au quotidien. Vous avez probablement ressenti aussi de la solitude, de la fatigue, de l’épuisement même.
Et puis… qu’elles soient adultes ou enfants, les personnes accompagnées par nos établissements et services ont aussi besoin de leurs propres liens sociaux, de partager des moments avec leurs camarades, leurs amis, leurs voisins… d’avoir leur vie.

Le retour à la vie normale est donc attendu avec impatience par tous. Pour y parvenir, il faut encore quelques étapes, des temps d’apprentissage et surtout une bonne maîtrise du risque dans un contexte sanitaire qui reste incertain. Il nous faudra donc encore un peu de temps et de patience.

Nous préparons depuis quelques semaines la phase de déconfinement. Les instructions nationales n’arrivent pas toujours au bon moment, sont parfois difficilement applicables ou même contradictoires.

Pourtant, depuis le 11 Mai, nos services de milieu ouvert (Plate-forme Milieu Ouvert, SESSAD…) intensifient les visites à domicile, proposent des accompagnements spécifiques à l’apprentissage des mesures barrière et parfois, pour les enfants surtout, des accueils individuels au service.

A partir du 18 Mai, nous abordons avec beaucoup de sérénité :
- la reprise partielle de l’accueil à l’IME. Chaque famille a été consultée sur ses besoins et ses souhaits ;
- la réouverture progressive de l’ESAT en fonction des ateliers et après une formation au respect des règles barrière pour chaque travailleur ;
- la reprise de l’accueil de jour au SAJ pour les personnes et familles qui le souhaitent

La réouverture de La Mascotte se prépare également pour le 25 Mai.


Il convient enfin de permettre le déconfinement progressif de nos foyers. Les besoins ne sont pas les mêmes dans chacun d’entre eux.

Le Foyer d’Hébergement « Les Horizons » à Lens est fortement engagé depuis le 11 Mai dans un accompagnement des habitants à l’apprentissage des gestes barrière à l’extérieur du foyer, dans les commerces, en ville ou dans les transports. Il faut apprendre de nouveaux gestes, de nouvelles règles de vie en société ! Ceux d’entre eux qui travaillent à l’ESAT devraient pouvoir y retourner début juin.

Au FAM « La Marelle » de Liévin et au Foyer de Vie « Les Glycines » de Grenay, l’enjeu est différent. Nous accordons une priorité au retour des habitants qui sont restés confinés au domicile de leurs parents. Un contact sera pris avec chaque famille pour faire le point et programmer le retour. Notre Plan de Reprise d’Activité en prévoit les conditions. Les retours en famille seront possibles à partir du 29 Mai et d’ici là les visites resteront très encadrées.


Ensemble, nous avons fait le choix de procédures plus strictes que les dispositions nationales. Elles ont été présentées au Conseil d’Administration et au Comité Social et Economique qui les a validées à l’unanimité. Elles sont pragmatiques et réfléchies. Certaines de ces dispositions restreignent les droits individuels plus que pour d’autres citoyens. Elles imposent des contraintes dont nous aurions aimé pouvoir nous affranchir. Nous les avons prises pour préserver la santé et la sécurité de notre collectivité. Cela ne remet nullement en cause notre attachement à faire de nos établissements des espaces de liberté respectueux de tous et promouvant l’autodétermination de chaque personne vivant avec un handicap que nous accompagnons.

Bien sûr, nous restons à votre disposition et à l’écoute de toute situation particulière que vous voudriez nous soumettre.


Vous aussi, vous méritez de vous entendre dire BRAVO, pour ce que vous avez fait dans cette période.

Prenez soin de vous et respectons les gestes barrière !


Thomas DELREUX, Directeur général
Jacques BRELOT, Président     




 


 


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies ou d'autres traceurs afin de réaliser des statistiques de visites.    En savoir plus    OK